26.02.2021

Comment fonctionne le compostage industriel ?

Le compostage industriel est un procédé naturel de revalorisation de nos déchets organiques en GRANDE quantité ! Comment fonctionne le compostage industriel ? Quels types de déchets peuvent s’y retrouver ? Que devient le compost obtenu ? On vous dit tout !

Qu’est-ce que le compostage industriel ?

Si vous ne faites pas (encore) partie des composteurs avertis, vous avez sans aucun doute quand même déjà vu la mention « OK compost INDUSTRIAL » sur certains de vos emballages plastiques. Cette certification, accordée par l’organisme Tüv Austria, est un véritable marqueur, directement apposé sur le produit fini, qui permet d’informer les consommateurs sur les conditions de fin de vie du produit, en l’occurrence ici, sur ses capacités de biodégradation en conditions de compostage industriel.

Le compostage industriel est un procédé naturel de revalorisation de nos déchets organiques en GRANDE quantité ! Comment fonctionne le compostage industriel ? Quels types de déchets peuvent s’y retrouver ? Que devient le compost obtenu ? On vous dit tout !

Le compostage industriel en quelques chiffres

Le compostage au sens large est un procédé de transformation de matières fermentescibles (déchet composé exclusivement de matière organique biodégradable). Il permet la gestion des déchets de façon locale. Le compost, produit qui en résulte, permet d’amender les sols en améliorant leur structure et leur fertilité.

Le compostage existe sous différentes formes, pouvant être utilisées de façon complémentaire.

  • Le compostage domestique: réalisé directement de votre jardin ou balcon. Une pratique qui tend à se développer depuis plusieurs années, notamment parce qu’elle réduit de 30% le volume de nos poubelles grises et que le compost obtenu permet aux jardiniers en herbe de s’auto-alimenter en engrais naturel.
  • Le compostage partagé, aussi appelé « de proximité » : il s’agit du compostage de quartier, réalisé à proximité des immeubles. Les apports de matières à composter sont effectués directement par les habitants dans un composteur dédié, une solution pour les plus urbains d’entre nous.
  • Et enfin le compostage industriel, caractérisé par des installations de moyenne à très grandes capacités (de 2 000 à 100 000 tonnes/an ou plus), et alimenté par les systèmes de collecte.

Le compostage industriel se distingue donc par un volume plus important des déchets traités, mais également par son processus normé, avec notamment des températures élevées et maitrisées.

C’est à la fin des années 60 que l’on voit les premières plateformes de compostage sortir de terre mais c’est au début des années 90 que le compostage connaît un véritable essor, notamment pour transformer les déchets verts en amendement organique.

D’après l’audit réalisé en 2006 par l’ADEME, on comptait cette année-là 820 plateformes de compostage en France qui traitaient environ 6 millions de tonnes de déchets par an (dont 4 millions de tonnes de déchets verts et 1 million de tonne de boues brutes par an). Les biodéchets des ménages collectés sélectivement représentaient quant à eux 1,3 million de tonne. Un chiffre qui risque de connaître une croissance importante dans les prochaines années. En effet, suite à la loi de Transition énergétique du 17 aout 2015, le tri à la source des biodéchets va être généralisé (au plus tard le 1er janvier 2024). Chaque collectivité devra donc, avant cette date, mettre à disposition des solutions permettant aux citoyens de ne plus jeter leurs biodéchets dans les ordures ménagères résiduelles. Quand le compostage domestique ne sera pas possible, un système de collecte sera donc instauré… et mènera nos déchets organiques (emballages compostables inclus) dans des centres de compostage industriel !

Comment fonctionne le compostage industriel ?

Le compostage industriel est un procédé de traitement aérobie (en présence d’oxygène), permis par l’action de micro-organismes, dans des conditions contrôlées.

On distingue trois familles de procédés de compostage industriel :

  • le compostage lent : l’aération est obtenue par retournement des andains (mélange des matières compostées dans de longs tas étroits) à l’aide de matériel agricole spécifique ;
  • le compostage accéléré à l’air libre ;
  • le compostage accéléré sous bâtiment.

2/3 des plateformes utilisent le compostage lent. Le compostage accéléré à l’air libre ou sous bâtiment est lui préféré pour le traitement des déchets verts et des boues, notamment pour éviter les mauvaises odeurs.

Les déchets traités en compost industriel

Les déchets traités en compost industriel

Parce que le compostage industriel implique un procédé de transformation aérobie des matières organiques, les déchets traités doivent permettre une circulation suffisante de l’air pour favoriser la respiration des micro-organismes. Les matières trop fines ou trop riches en eau (comme les boues de station d’épuration) doivent être mélangées avec des structurants (un mélange de bois par exemple). Voici les différentes matières pouvant s’y retrouver :

  • Les déchets verts : feuilles mortes, tontes, tailles, résidus d’élagage, déchets des espaces verts, de jardin des particuliers, etc. ;
  • Les boues de STEP : boues produites dans les stations d’épuration des eaux urbaines ;
  • Les biodéchets des gros producteurs: déchets organiques type nourriture venant des supermarchés, restaurants, cantines, etc. ;
  • Les biodéchets des ménages: déchets de cuisine type épluchures, emballages compostables ;
  • Les effluents d’élevage: fumiers ;
  • Déchets organiques d’origine agricole ou industrielle : boues de papeterie, déchets agroalimentaires et pharmaceutiques, fruits et légumes de retraits…

Les étapes de compostage industriel

 

  1. Préparation des déchets

Avant tout processus de compostage, il est nécessaire de s’assurer de la qualité des matières organiques qui seront prises en compte. En effet, dans le cas inverse, des polluants intégrés dans certaines matières vont venir dégrader le compost le rendant inutilisable. A réception des matières, il est donc d’usage de procéder à un tri.

  1. Broyage

Notamment pour les déchets de type bois.

  1. Fermentation

C’est lors de cette étape que commence le processus biologique de transformation des déchets en compost. Les matières fermentescibles placées en andain (en bande continue) ou en tas sont retournées, ventilées et arrosées pour activer le processus de dégradation. La montée en température lors de cette phase assure l’hygiénisation des matières. La fermentation du compost dure plusieurs semaines.

  1. Maturation

Dure plusieurs mois et permet de transformer la matière en composés humiques.

  1. Criblage

Consiste à tamiser le compost en fin de maturation, permet d’éliminer les éléments indésirables et d’atteindre la granulométrie (texture) souhaitée en fonction de l’utilisation prévue pour le compost. 

  1. Stockage

Cette étape doit permettre de stabiliser le produit et de fournir un fertilisant avec des caractéristiques agronomiques données.

La durée de traitement du compost va de 6 mois à un an. La plupart des plateformes de compostage industriel doivent cependant réduire les temps de maturation afin de rentabiliser l’espace, éviter le phénomène de saturation de l’installation et accueillir davantage de matière.

Comment est utilisé le compost industriel ?

La valorisation organique des déchets biodégradables permet de produire un compost ou un digestat. Du fait de leur teneur importante en matière organique et en éléments nutritifs essentiels au développement des cultures, ces matières peuvent ensuite être utilisées en agriculture pour fertiliser les sols en remplacement des engrais minéraux. Quoi de mieux que des matières fertilisantes produites localement … une belle alternative aux engrais chimiques !

En France, 62 % des composts produits sont utilisés par l’agriculture. Le secteur des grandes cultures est le plus gros consommateur avec 92 % des débouchés (source ADEME 2006). Et le développement de la production de compost sera une bonne chose quand on sait qu’actuellement 36% de nos terres manquent de matière organique !

Après l’agriculture, le compost industriel est également utilisé par :

  • les collectivités (services espaces verts) ;
  • la végétalisation (autoroutes, voies ferrées, réhabilitation de carrières, etc.) ;
  • les particuliers (qui peuvent l’acheter dans le commerce).

Evanesto® : vers un compostage « universel »

Le compostage industriel concerne la transformation des déchets issus de matières organiques. Qu’en est-il du compostage des emballages plastiques ?

Il est aujourd’hui déjà possible de composter vos emballages plastiques : en conditions industrielles lorsqu’ils ont le label « OK compost INDUSTRIAL », en conditions domestiques lorsqu’ils ont le label « OK compost HOME ».

Ces emballages sont notamment fabriqués à base de PLA, un bioplastique prometteur puisqu’il est à la fois biosourcé (d’origine végétale) et biodégradable. Toutefois, sa biodégradabilité était jusque-là limitée à des applications assez fines (type sacherie fruits & légumes) et à des conditions de compostage industriel…

Carbiolice a créé Evanesto® pour remédier aux limites du PLA. Grâce à Evanesto® il est aujourd’hui possible de rendre également des applications plus rigides (du type barquettes, pots de yaourt, etc.) compostables en conditions industrielles…, mais pas uniquement !

Grâce à sa solution Evanesto®, Carbiolice propose également le « compostage universel », en accélérant la capacité de désintégration du PLA, la fin de vie de ces produits, même rigides, peut être envisagée autant dans des conditions de compostage industriel, que de méthanisation ou même de compostage domestique !

Sources :

https://www.ademe.fr/expertises/dechets/passer-a-laction/valorisation-organique/compostage

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-technique-le-compostage-201511.pdf

Audit ADEME 2006

 

02.04.2021

100 % biosourcé et biodégradable, le PLA est l’un des premiers polymères renouvelables capables de rivaliser avec les polymères classiques en termes de performance, … et d’environnement ! Parce qu’il est aussi trois fois moins émetteur de CO2, et qu’il est déjà disponible sur le marché, le PLA pourrait bien réconcilier plastique et planète. On vous dit tout sur ce bioplastique !

24.03.2021

Qui a dit que les cordonniers étaient toujours les plus mal chaussés ? Carbiolice compte 25 salariés, et si professionnellement nous sommes des experts de la biodégradation, personnellement nous sommes également des composteurs avertis ! Découvrez les témoignages de Juliette, Laurent, Clémentine, Adeline, Chloé et Ludivine, tous salariés de Carbiolice, qui ont accepté de jouer le jeu en cette semaine nationale du compostage de proximité !

26.02.2021

Le compostage industriel est un procédé naturel de revalorisation de nos déchets organiques en GRANDE quantité ! Comment fonctionne le compostage industriel ? Quels types de déchets peuvent s’y retrouver ? Que devient le compost obtenu ? On vous dit tout !