21.08.2020

Les Français et le plastique

Entre prise de conscience environnementale, prémices d’engagements individuels, enjeux de sécurité alimentaire et grandes attentes vis-à-vis des acteurs de la filière, comment les Français perçoivent-ils le plastique en 2020 ?

La production de plastique en France

La France est un des principaux consommateurs de plastique en Europe : 4,8 millions de tonnes sont produites* par an, soit 70 kg par habitant. Les emballages plastiques en représentent à eux seuls 45%.

Parce que leur taux de recyclage en France, hors bouteilles et flacons, n’est aujourd’hui que de 4% ils sont responsables de près de 60% des 3,5 millions de tonnes de déchets plastiques générés chaque année**.

Le temps que vous lisiez cet article,
plus de 150 000 kg de plastiques auront été jetés dans la nature

Après l’interdiction des sacs de caisse en plastique à usage unique en France en 2016, puis en 2020, des gobelets et assiettes jetables (l’article L541-10-5 du code de l’environnement), et un peu plus tard dans l’année, des pailles, couverts, plateaux-repas… (Loi Agriculture et alimentation), alors que la Convention Citoyenne pour le Climat a proposé en juin dernier la limitation du suremballage et de l’utilisation du plastique à usage unique, nous nous sommes penchés sur la perception qu’ont les français du plastique, un sondage OpinionWay pour Carbiolice.***

Enquête réalisée du 4 au 5 mars 2020, sur un échantillon de 1 106 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères d’âge, de sexe, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Le plastique : principale source de dégradation de la nature selon les Français

pollution plastique

Ce sont les déchets plastiques qui dégradent le plus la nature pour 35% d’entre eux, devant les décharges sauvages (26%), l’utilisation de pesticides (20%), les lieux bétonnés (14%) et les épaves de voitures (4%).

89% des Français se déclarent ainsi concernés
par la pollution plastique. 

Néanmoins, le plastique reste difficilement remplaçable

emballage plastique fraises

Si 60% des Français souhaitent se passer du suremballage, ils attribuent néanmoins au plastique un rôle essentiel puisqu’ils sont tout de même 44 % à privilégier en rayon les produits emballés, même lorsqu’ils ont le choix avec des produits en vrac****.

Une tendance qui s’est confirmée avec l’épidémie du Covid-19 : 6 Français sur 10 considèrent que l’emballage est extrêmement ou très utile selon le dernier sondage IFOP*****. L’étude révèle que si un tiers des Français privilégiait régulièrement les produits avec moins d’emballage avant le Covid-19, parmi eux 40% ont augmenté leurs achats de produits depuis l’épidémie.

Les attributs du plastique lui permettent en effet d’être léger et protecteur, ce qui limite les contaminations et réduit le gaspillage alimentaire. La Convention Citoyenne pour le Climat s’accorde également sur le fait que :

 « L’emballage reste nécessaire dans de nombreux cas pour garantir les aspects sanitaires ou pour préserver la qualité du produit ».******

Alors quelles solutions pour lutter contre la pollution plastique ?

film écologique

1- Sensibiliser les différents publics et limiter l’usage du plastique

84% des Français pensent qu’une des mesures les plus efficaces pour mieux maîtriser le problème des déchets lié au plastique serait une incitation à limiter l’usage du plastique à destination des grandes marques, 83% qu’une sensibilisation plus forte devrait être menée auprès des entreprises, 78% auprès des consommateurs.

Les Français sont également déjà prêts à modifier leurs habitudes de consommation : 69% déclarent d’ailleurs de mieux en mieux la maîtriser, ils sont 34% à la limiter beaucoup.

consommation de plastique

20% ne savent pas encore quoi faire pour limiter leur consommation de plastique au quotidien…

2- Mobiliser les acteurs de la filière

Selon la dernière étude IFOP***** seulement 5% des Français considèrent que les industriels font des efforts dans la conception d’emballages durables, et ils sont 61% à vouloir que les industriels développent la conception d’emballages durables.

Même si 76% des français souhaiteraient qu’un accompagnement de leur ville/commune soit proposé pour arriver à mieux traiter les déchets en plastique, les acteurs majeurs de l’enjeu de la réduction des déchets restent selon eux : les marques et les industriels de l’agro-alimentaires suivi des fabricants d’emballage.

responsabilité déchets plastiques

3-Innover pour lutter contre la pollution plastique

Devant la quantité de déchets en plastique produits, les français envisagent plusieurs solutions :

lutter contre la pollution plastique

Un réel intérêt pour le plastique compostable !

plastique compostable terre

Le plastique compostable est l’alternative qui a également été proposée par la Convention Citoyenne pour le Climat : « Afin de changer les pratiques et de permettre aux acteurs économiques d’effectuer une transition sans perte d’emploi, nous recommandons de mettre en place des mécanismes favorisant l’utilisation de matériaux biosourcés compostables, voire – à terme- pleinement biodégradables »******.

Le saviez-vous : des solutions existent déjà !

En accélérant la biodégradation des plastiques compostables à base de PLA, la technologie Evanesto® permet d’ajouter aux épluchures de pommes et marc de café, les gobelets, pots de yaourt, barquettes, capsules et autres films plastiques et de les transformer en moins de 200 jours directement dans votre composteur avec zéro résidu et zéro toxicité.

Les Français et le plastique compostable

86% des Français déclarent qu’une innovation qui permettrait de rendre le plastique 100% compostable serait une mesure efficace pour mieux maîtriser le problème des déchets liés au plastique.

Et il se sentent prêts ! 95% des interrogés connaissent le compostage, 79% déclarent le pratiquer ou vouloir le pratiquer.

Pour autant, il reste nécessaire de développer des actions de communication autour du sujet : 28% des répondants déclarent se sentir mal informés sur le compostage. Une problématique intimement liée au manque de consignes claires autour des gestes de tri en général, également relevé par l’Observatoire du geste de tri 2019 : ¾ des français ont encore des doutes sur le tri de certains emballages*******.

Pour en savoir plus sur les bons gestes et avoir des astuces sur le compostage, suivez-nous sur l’Instagram Carbiolice.

*Plastics, the fact 2019 PlasticsEurope
**Atlas du plastique 2020, FPC
***Sondage OpinionWay pour Carbiolice réalisé du 4 au 5 mars 2020, sur un échantillon de 1 106 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères d’âge, de sexe, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.
****Etude réalisée par Smurfit Kappa, leader européen des emballages en papier et carton, janvier 2020
*****https://www.agro-media.fr/dossier/61-des-francais-demandent-aux-industriels-davantage-deffort-dans-la-conception-demballages-durables-42839.html
******Convention Citoyenne pour le Climat, juin 2020
*******Observatoire du geste de tri 2019, Ipsos, sur un échantillon de 3 250 Français.

11.11.2020

Aujourd’hui, un français consomme à lui seul 168 pots de yaourt chaque année. A l’échelle de la planète, cela représente 14 910 000 000 kg par an, soit une consommation de 473kg par seconde ! Mais que faire de nos milliards de pots consommés chaque année ? Peut-on se passer du plastique pour ces emballages ?

19.10.2020

Les plastiques biosourcés biodégradables apparaissent comme LA grande alternative du moment pour lutter contre la pollution plastique. Mais alors que les terres et l’eau deviennent également des enjeux stratégiques à l’échelle mondiale, quel impact aura le développement de la production de ces plastiques biosourcés sur nos terres agricoles ?